Pourquoi aime-t-on le gras et le sucré ?

Abandonnons un peu l’industrie alimentaire et penchons nous sur un des plus gros mythes de notre temps: les régimes.

Je voulais commencer un vaste article, mais je me rend compte que je dois avant cela parler de beaucoup de choses. Et pour commencer, l’attirance humaine envers les aliments gras et sucrés.

Pourquoi aime-t-on ce qui est calorique, le gras et le sucré ? Pour répondre simplement et sans doute en simplifiant un peu trop, il faut nous rappeler que nous sommes le produit de l’évolution darwinienne. Des centaines de milliers d’années ont forgées l’humain contemporain. Un temps pendant lequel l’accès à la nourriture étais très limité, et où celui qui mangeait le plus avait un avantage de survie, et où les hommes préhistoriques semblaient vénérer les femmes obèses. La femme très grosse est encore un fantasme pour certains hommes aujourd’hui, il suffit de se rendre dans le red light district d’Amsterdam pour en être sûr.

« Bbw » sur internet signifie ‘ »Big beautiful woman »

Ironiquement, la femme grosse était synonyme de fertilité. On en arrive aujourd’hui à un certain pourcentage de la population infertile car victime d’obèsité morbide.
Le problème vient de ce qu’en quelques centaines d’années l’accès aux calories a été facilité à l’extrême. A l’heure ou j’écris ces lignes, je peux en moins de 5 minutes descendre de mon appartement et acheter pour plus de calories que je ne peux en ingurgiter en une année (petit calcul rapide: 100 bouteilles d’un litre d’huile me suffirait largement en calories pour un an).

L’humain a-t-il le contrôle de son propre poids ?

De mon expérience, il semble que la plupart des humains n’ont pas le contrôle de leur propre poids. Placez les dans un milieu qui favorise la prise de poids, ils prendront du poids. Cet article indique qu’un touriste britannique en visite aux états-unis gagnera en moyenne 3.6 kilos en deux semaines. C’est spécialement inquiétant quand on sais combien les britanniques sont déjà proches alimentairement parlant des américains. C’est d’autant plus inquiétant si on fait le calcul suivant:

1 Kilos de gras dans le corps humain = 7500 calories (Il ne s’agit pas de gras pur, sinon ce serait 9000 calories, mais d’un mélange gras/protéines)
3.6 kilos en deux semaines = surplus de 27 000 kcals en 14 jours = 2000 calories en excès par jour

En réalité cette quantité est tellement énorme que je doute que les 3.6 kilos pris ne soient que du gras… Il y a probablement une rétention d’eau quelque part (à cause du sel de la junk food ?). Les chiffres sont ici trop hallucinants pour y croire aveuglément… Ou alors je sous-estime la capacité du touriste à se bâfrer…

Bref, il me semble évident que le consommateur moyen n’a aucun contrôle réel sur son poids. Il est donc important pour les gouvernements d’endosser leurs responsabilités vis-à-vis de la santé de leurs populations.

La génétique détermine-t-elle votre poids ?

Oui et non.
Votre morphologie et votre métabolisme peuvent faire de vous une personne accumulant facilement le gras, ou au contraire, qui brûle facilement les calories.
Dans la mesure ou la plupart des humains se laissent aller, certains seront en surpoids tandis que d’autres resteront minces.  C’est d’ailleurs pour cela que beaucoup de gens prennent du poids arrivé à un certain âge: ils n’ont jamais fait attention à leur poids et tout d’un coup le métabolisme se ralentit. Ils doivent commencer à surveiller leur apport calorique, ce que la plupart d’ailleurs ne semblent pas capables de faire.

Les habitudes alimentaires sont au final l’unique facteur réellement déterminant. Elles sont la plupart du temps formatées par le milieu dans lequel on évolue, ce qui explique également que plus d’un habitant des USA sur trois soit obèse.

Mais il ne s’agit pas de culpabiliser les gens ou de les traiter de mouton. On agit en fonction de ce que l’on sait, et l’on nous nourrit de mensonges. La pensée générale veut que l’individu soit responsable de son surpoids, ce qui n’est qu’une petite partie de la vérité.

Dans de futurs articles j’expliquerais les diverses pressions s’exerçant sur la personne cherchant à contrôler son poids, entre mensonges, méconnaissances, préconceptions, mythes et pressions psychologiques.

Je prépare également un article expliquant pourquoi les régimes ne fonctionnent pas et détaillant la seule manière correcte de mincir, c’est à dire le changement d’habitudes alimentaires. Au passage, je note que je publie cet article sur le surpoids pendant les vacances de noël… je m’en excuse platement.

Publicités

41 réflexions sur “Pourquoi aime-t-on le gras et le sucré ?

  1. malterre dit :

    je suis d accord en partie avec vous ;;;qauf que pour cooyer la misère au quotidien ;il est moins onéreux d acheter des pizzas que des légumes et des fruits frais c est triste non ,,,

    • En effet, cet état de fait est dramatique… Encore que nous n’en sommes pas encore au niveau des états-unis, dieu merci.

      De plus même en limitant les fruits et légumes, je pense qu’il existe encore des moyens de se nourrir « à peu près » convenablement, en ayant une alimentation « a l’africaine » c’est à dire basée sur le riz et les légumineuses, qui dieu merci, peuvent encore se trouver à des prix honnêtes… Pas en supermarché évidemment…

  2. Sophie dit :

    Et du coup, c’est mal d’aimer les filles grosses ? Même si perso je fais la distinction entre obèse et grosse hein.(Cherche « chubby » ou « full size ») Ouais, tu me diras que c’est parce que je suis grosse que je reagis comme ca. Et tu as raison. Sache qu’on peut être en surpoids, et être en bonne santé. C’est mon cas. Et je ne suis pas d’accord avec le principe de calories. On nous les as imposées comme vérité à suivre mais ne peut on pas avoir des besoins super differents selon les personnes ? C’est super cool de stigmatiser les personnes grosses. Je suis heureuse et grosse. Même si je deteste les gens vraiment obèses et qui le revendique, la ca devient malsain… Bref, je vais continuer mon regime mediterraneen.

    • Oh lala… J’affiche une image de BBW et on croit encore que je suis anti-grosse…

      Je ne me soucie que d’une chose, de la bonne santé. Alors oui je suis contre l’obésité, mais je suis évidemment encore plus contre la maigreur extrême, qui est bien plus dangereuse. Bien sûr qu’on peut être en bonne santé et gros-grosse.

      Et bien sûr qu’il y a des besoins différents selon les personnes, c’est pourquoi je parle de génétique et de métabolisme. Et pour finir, je ne parle pas de mincir à tout prix, mais de contrôler son poids, ce qui est différent. As-tu lu mon article ?

  3. Sophie dit :

    Je réagis en parallele, j’ai lu ton article.
    Sauf que je vois pas l’interet de publier une image de BBW et de dire des trucs du genre « Les habitudes alimentaires sont au final l’unique facteur réellement déterminant.. », oui c’est connu, elles s’empriffent toutes de chips et mangent de la viande cru au ptit dej. Et oui je suis désolée tu m’as toujours fais ressentir un racisme envers les gens gros, même si ce n’est pas volontaire. Ca semble t’outrer qu’on puisse aimer encore aujourd’hui les femmes rondes. Pourquoi ? Et tu aurais pu te douter que des gens reagissent negativement a ton article. Et ok, contrôler son poids. Tu sais, je le contrôle très bien. Et je comprends pas du tout pourquoi on devrait être gros parce que les gens méchants de l’industrie nous mentent. Les gens gros sont trop cons pour reflechir par eux mêmes ? Désolée d’être un peu violente mais j’aime pas qu’on parle comme ca.

    • Tu te méprend sur mes opinions, sauf sur la première: les habitudes alimentaires sont en effet le facteur le plus important de surpoids.

      Ce que j’essaie de dire dans cet article, ce n’est pas que les personnes obèses ont moins de discipline que les autres (gros = pas discipliné ?) Au contraire c’est même ce que j’essaie de contredire. Les gens se laissent aller. Certains d’entre eux s’en sortent impeccablement « bien » (en réalité pas bien, mais ça se remarque moins facilement). Certaines personnes doivent redoubler d’attention pour ne pas prendre du poids… Je le sais j’en fais partie. Il me suffit de bouffer juste un peu trop de houmous ou boire juste un peu trop d’alcool pour voir les effets immédiatement.
      Mais au delà de ça, ce sont réellement les habitudes alimentaires qui définissent le poids d’une personne. J’ai connu une fille très ronde qui voulait mincir, elle se forçait à manger de la viande au dîner même si elle n’en avait pas envie car on lui répétait que c’était bon pour mincir. Voilà un exemple de croyance qui lui empêchait d’avoir le contrôle de son poids. Les gens voulant mincir ont des difficultés de par toutes les conneries qu’on leur inculque. Les gens trop gros sont des gens comme les autres, ils croient les mêmes conneries que les autres.

      Je ne m’outre pas qu’on aime les femmes rondes. Certains homment aiment en particulier les femmes obèses, je n’ai aucun problème avec ça. Je vois pas pourquoi je serais pro-gays rights mais anti gros.

      • Certains d’entre eux s’en sortent impeccablement “bien” (en réalité pas bien, mais ça se remarque moins facilement)

        Juste parce que cette phrase signifie : Certains croient bien s’en sortir mais en fait non, mais ça se voit pas. WTF?

      • Oui, ma phrase manquait de précision. Je voulais dire que ce n’est pas forcément parce qu’une personne est mince qu’elle est en bonne santé. Les gens gros passent dans notre société pour des gens « pas sains » mais ne pas être sain est la norme aujourd’hui, ce n’est pas réservé aux gens ayant une surcharge pondérale trop importante. Pour des raisons évidentes c’est eux qu’on remarque le plus.

  4. l'elfe dit :

    Sophie je trouve pas que tu aies l’air très heureuse d’être grosse… ^^

    • Sophie dit :

      Euh excuse moi, on se connait pour que tu dises une chose pareille ? Ou tu comprends mal ce que je veux dire ? Qui es tu pour me dire ca ? En tout cas, tu me connais mal je crois.

      Ah oui, et je me suis trompée c’était pas full size mais full figured, bon, elles sont deja plus rondes mais c’est de jolies filles sans verser dans le porno des BBW.

  5. l'elfe dit :

    Je suis le captain obvious. Je dis les évidences. ça se voit et c’est tout. déjà pourquoi tu fais le régime si t’es pas heureuse d’être grosse?

  6. Sophie dit :

    J’ai parlé de régime au sens régime alimentaire. Et t’es un captain obvious fail. Et on peut être heureux dans differents corps, et le fait de vouloir maigrir ne signifie pas que je sois malheureuse. Les deux choses sont totalement distinctes. Mais tu dois faire partie de ces gens omnibulés par le fait que non, on peut pas être gros et heureux.

    (Et wtf ca se voit ? O____o quand on connait pas une personne dans la vraie vie, on évite les conclusions hâtives à deux balles)

  7. l'elfe dit :

    c’est marrant quand même. Si un gars écrivait « a l’époque, les hommes aimaient bien les brunes, et aujourd’hui certains ont le fantasme de la brune », et qu’une brune débarquait en disant que c’est une honte de dire que les brunes sont dégueulasses et qu’on pouvait très bien aimer les brunes gnagnagna, je me dirais qu’elle est pas heureuse d’être brune. (merci, captain obvious).
    Aussi, être brune ça ne pose pas des problèmes de santé et on n’en meure pas. On peut peut-être être heureux en étant obèse, mais quand je te lis, je me dis que ça n’aide pas.

  8. Sophie dit :

    Oui parce que j’en ai un peu marre qu’on parle des gros en termes negatifs. Et je suis en bonne santé. Pense ce que tu veux, j’en ai vraiment rien à faire. Je suis pas obèse au fait. Bref.

  9. Le trolleur Masqué dit :

    @L’elfe :
    « je me dirais qu’elle est pas heureuse d’être brune. » C’est bien la preuve que « tu te dis » quelque chose et non pas que tu le sais ni que cette chose est une évidence (à moins que tu ne crois avoir une telle science sur le monde que toute chose est une évidence pour toi…)
    En gros, « tu te dis » que Sophie n’est pas heureuse. Bravo… Moi je me dis que tu n’es pas heureuse non plus. Est-ce pour autant une évidence?
    Maintenant tu vas me dire que je défends ma copine et que mon jugement est partial, et toute une série d’arguments aussi sophistiques que peu réfléchis. Comment dire? Je les ignorerai.
    Et si tu penses que je ne suis pas quelqu’un d’heureux, tu te trompes aussi. Mais bien entendu mon dire cela pourrait aussi être une façade. Mais si je dis que c’est une façade, est-ce que du coup ça l’est vraiment? (Tu vois, les évidences, quand elles n’en sont pas, ne mènent à rien).

    Pour ce qui est d’aimer les « grosses » comme vous les appelez de manière péjorative histoire d’en faire des martyrs de la société moderne, Ô vous pour qui le miel est du « vomi d’abeille » et qui ne pouvez utiliser d’anti venin car on maltraite les serpents pour en créer, j’aime Sophie probablement plus que vous ne pourrez jamais être aimés (bien que j’espère pour vous que oui) et ce aussi bien sur le plan physique qu’intellectuel.

    Donc, je te conseillerai, comme à ton frère, de relire toujours les implications de vos propos avant de vous frotter à qui sait déceler les sens cachés des mots. Mais de toute manière je suppose que vous me haïssez au plus haut point et que donc vous ne m’écouterez pas.

    Mais merci d’exister, je m’ennuierai à mort dans un monde peuplé de gens sensés.

    • Pourquoi te hairais-je ? La haine est un sentiment très fort et si tu me connaissais mieux tu saurais que je ne la pratique jamais. Au mieux, de l’indifférence.
      Sinon, promis, je ne t’en voudrais pas si tu butes un serpent pour te sauver la vie après avoir été mordu. Tu peux retourner manger des steaks, puisque c’est en direct lien avec ta vie.
      C’est amusant, je lisais le Cid y’a quelques heures et j’avais envie de conclure par: « Va, je ne te hait point ».
      Content que ça se passe bien entre Sophie et toi.
      Bisoux du Sinaï

      • Le trolleur Masqué dit :

        La haine est un sentiment très fort, et justement extrêmement respecté. Je suis un adepte de l’Art de la Guerre de Sun Tzu, et l’indifférence est terriblement insultante. La Haine c’est mettre son ennemi à son niveau voire plus haut, c’est le respect de l’ennemi en tant que personne et guerrier. La haine, c’est de l’amour. Mais bon, si je t’indiffère, tant pis. Je m’y ferai.

      • Je ne crois pas aux ennemis, je crois à la différence de points de vues. Et je crois que la haine avilit son auteur.

  10. en temps que medecin et ancienne maman d’un enfant en surcharge ponderale (dont il a vraiment souffert avant de redevenir mince) je vous dirais juste que c’est vrai qu’il existe du racisme anti gros comme il existe du racisme anti tabac par exemple mais en dehors de ce que le gros ou la grosse provoque comme reaction negative moi je pense au cholesterol à l’hypertension au diabete et aux troubles hormonaux divers engendrés par l’obesité donc une esperance de vie moindre aussi .alors c’est vrai que les filles enrobees c’est joli mais la santé avant tout! et pour finir ,les frustrations conduisent toujours à l’echec des regimes ….enfin je dirais pour conclure que ce qui compte ce n’est pas tant ce que l’on mange mais plutot ce qu’n brule donc faut se bouger et les gros bougent moins car ils sont vite essoufflés et fatigués alors c’est un peu un cercle vicieux .

    • Le trolleur Masqué dit :

      Juste une question :
      En tant que médecin, qu’entendez-vous par gros? Et s’il vous plaît, ne me parlez pas de l’IMC qui a été inventée par une société d’assurances américaines afin de pouvoir augmenter les prix d’après ce calcul.

      Parce que je ne veux pas dire, mais depuis la publication de cet article il n’y a personne qui aie donné une définition de ce qu’il ou elle entend par « gros » ou « grosse ». Et je suis curieux de voir si quelqu’un peut me donner une définition de « gros » sans me parler de 1) IMC et 2) Impression visuelle (celle-ci étant vague et tombant directement dans le paradoxe Sorite qui peut nous amener à conclure que même quelqu’un d’anorexique est « gros » par simple induction.)

      • Bien sûr, l’IMC a d’énormes limites, notamment le fait qu’une personne très musclée sera considérée en surpoids voir obèse sans avoir un pet de gras… Mais on a un outil bien plus fiable, le pourcentage de graisse corporelle ( http://en.wikipedia.org/wiki/Body_fat_percentage ) On l’utilise peu car il est bien plus compliqué à calculer, encore qu’avec la démocratisation des impédancemètres ça commence à venir (bien que je doutes de la précision des impédancemètres pour particuliers, mais c’est une autre histoire).

  11. Koline dit :

    Je suis surprise des réactions enflammées sur cet article. Personnellement, même me considérant « en surpoids », je ne me suis nullement sentie ni attaquée, ni désignée de manière péjorative dans cet article.

    Je pense que certaines personnes ont une sensibilité exacerbées sur leur nature (brune, grosse, maigre ou petite) qui les pousse a voir du « racisme » là où il n’y en a pas. (« donc c’est mal d’aimer les filles grosses ? » o_O mais d’où tu sors ça ??).

    Personnellement je suis entièrement d’accord avec le fait que l’alimentation joue un rôle déterminant, mais je nuance quand même car je reste convaincue que ce n’est pas l’unique facteur : l’activité physique joue, elle aussi, un rôle essentiel.

  12. Sophie dit :

    Je me sens un ovniiii. Je suis considérée en surpoids mais j’ai aucun soucis de cholestérol et tout ce qui va avec. Et j’ai pas de soucis d’essoufflement donc je peux faire du sport sans soucis.

    @Koline : Je posais une question, c’est tout.

  13. pour repondre a Sophie :les personnes en exces de poids auront forcement des problemes de santé à la maturité mais pour l’instant il est tres possible que vous n’ayez encore aucun trouble ..c’est à voir au long terme si cet exces de poids s’aggrave bien sur
    enfin definir le « gros’medicalement je ne vois pas comment se passer de l’imc qui reste qd meme facile et relativement fiable ou simplement le rapport taille poids ,bien sur c’est pas à quelques kilos pres …et il faut nuancer aussi entre la personne en surpoids et l’obesité vraie .

    parceque l’obesité c’est une maladie contrairement à la maigreur (sauf les anorexiques avec troubles du comportement alimentaire restrictifs ou vomitifs) c’est une maladie l’obesité meme si elle est bien toleree et acceptée ;exemple moi qui suis obstetricienne je vois beaucoup plus de complications pendant la grossesse chez les femme grosses hypertension risque d
    e toxemie
    diabete gestationnel surtout et pour poser une peridurale a une femme grosse c’est tres difficile

  14. l'elfe dit :

    Lol, j’adore le mec qui vient s’épancher sur un forum de nutrition végane (« je l’aime plus que tout! plus que vous n’avez jamais été aimé, ouin » on dirait une mauvaise comédie romantique haha) pour défendre sa copine « grosse » qui s’est énervée parce qu’elle voyait du racisme anti-gros là ou il n’y en avait pas.

    C’est tellement mignon.
    Faites-nous des bébés. (mais n’oubliez pas de trouver un bon gynéco à cause des complications)

    • Le trolleur Masqué dit :

      Lol, j’adore la fille complexée qui vient prôner la nutrition végane tout ça parce qu’elle a du se priver de x et y pour trouver une forme squelettique.

      Pour ce qui est de la comédie romantique, elle est peut-être mauvaise, ça reste une comédie romantique… c’est mieux que le mauvais film d’ado que tu nous joues depuis le début… Mais bon, à voir comment tu réfléchis c’est un peu normal : T’aimerais que ton mec fasse pareil pour toi d’un côté, mais t’as tellement pas de courage de te l’admettre que tu finirais par avoir honte de lui s’il le faisait.

      (Et au fait, les problèmes de grossesse, ça ne peut être que très peu de chose face à ceux qui ont précédé ma naissance. Donc, si je suis né, il n’y a aucune raison que nos enfants ne naissent pas. Toi par contre, trouve toi une bonne diététicienne, on sait jamais, tu pourrais reprendre des kilos après. C’est juste un conseil d’ami.)

    • Sophie la fille moche parce qu'elle est énooooooorme. dit :

      Tu sais quoi ? Moi je peux admettre de m’être laisser emporter parce que je pensais au tout début que Sam avait des aprioris sur les gros. J’ai cru comprendre que non et tant mieux.

      J’y peux rien si t’es mal baisée, mal aimée et malheureuse dans ton couple.
      Moi aussi j’ai très envie de juger des gens que je connais pas à partir de maintenant.

  15. l'elfe dit :

    Mais que ferais-je sans tes conseils mon cher Paolo? Je vais tout de suite aller m’inscrire à un club d’ex-gros anonymes, reprendre du poids car je suis un squelette, mais pas trop car être grosse c’est moche, trouver un mec, lui dire d’aller s’épancher sur internet en disant qu’il m’aime plus que tout et que les autres c’est tous des cons qui ne comprennent rien à notre amûr, jouer dans une comédie romantique, manger du jambon de parme, devenir une adulte, apprendre à avoir de la répartie.

    Je sais pas pourquoi les gens payent des psys alors que ce cher Paolo est toujours là pour nous aider gratuitement, nous les cons.

    • Le trolleur Masqué dit :

      Ben ouais, je me suis toujours demandé pourquoi les gens payaient un psy au lieu de venir me voir. Tu pourrais pas Spreader un peu le word pour moi?

      Ah, je n’ai pas dit que les autres c’est tous des cons… Ne me mets pas en bouche des mots qui ne sont pas miens.
      Et décidément, le second degré, ça te dépasse hein? Amis de l’humour où êtes-vous? On sent un brin de colère dans tes commentaires, c’est dommage. Si tu prenais la chose comme un jeu ce pourrait être tellement plus drôle.
      La question qui reste en suspend est : « Mais peut-on jouer avec un thème aussi grave que la nutrition végane? » faut croire que pour vous, c’est une hérésie, c’est tellement important les légumes.
      Sans compter l’importance de la micro araignée qui se cache dans les chaussures du grand père dans le grenier. Mon dieu, n’oublions pas qu’elle vaut plus que l’humanité elle-même. Tu veux des fonds pour créer une association de sauvegarde des araignées dans les chaussures des grand-pères?

      Tiens : Question intéressante : « Peut-on être végan ET phobique des araignées? »

  16. l'elfe dit :

    Ha oui, et si vous faites une portée, vous m’en garderez un, merci d’avance.

    • Le trolleur Masqué dit :

      T’inquiète, yen aura pour ta soupe de bébé. Pas de soucis.

      Bah tiens : Question : Si l’homme est un animal au même niveau que la vache, est-ce que cela signifie que vous justifiez le cannibalisme chez les omnivores?

  17. Koline dit :

    « t’es mal baisée et malheureuse dans ton couple »

    J’attendais impatiemment le premier lancer d’insultes et c’est Sophie qui a gagné !!

    Sans vouloir rajouter de l’huile sur le feu, je rappelle que les carottes rendent aimable… ah, on me dit que ce n’est pas la saison. Je retire ce que j’ai dit.

    Allez y, tapez vous sur la tronche, moi ça me fait rire 😀

    • l'elfe dit :

      Ha non, moi j’arrête. Je suis mal baisée alors qu’elle, elle peut faire des branlettes espagnoles. Comment je pourrais faire le poids? heuuu sans jeux de mot.

    • Le trolleur Masqué dit :

      @Koline :
      Ouaip, moi aussi ça me fait rire. Je trouve ça tellement marrant de voir comment on peut exacerber une personne tout en étant plié en deux devant son ordi. JE trouve internet absolument magique ^^

      • l'elfe dit :

        Ouais. Et en plus, ils baisent bien, contrairement à moi, et ils se mettent la bite entre les seins, ce qui est le summum du bonheur. Je vois vraiment pas ce que je pourrais répondre à ça. Je suis à court d’arguments je crois. Je vais de ce pas aller me faire une bonne entrecôte saignante.

  18. Sophie dit :

    MAIS C’ETAIT DE L’HUMOUR. Oo
    Et Koline, j’ai toujours eu le sang chaud. Et j’aime pas qu’on m’agresse sans vraies raisons. Et surtout qu’on me juge. Alors j’ai décidé de faire pareil.

    Ah oui, il y a des filles rondes et très jolies.

  19. Biscornouailles dit :

    Bien sur je ne suis pas nutritionniste mais j’ai entendu mon herboriste discuter avec une de ses clientes au sujet de la rétention d’eau : elle lui expliquait que les longs trajets la favorisaient. D’une manière ou d’une autre, le « déplacement » ferait perdre de l’eau et donc, on ne boirait que l’eau que l’on croit nous être nécessaire alors qu’il faudrait en boire le double pour récupérer celle qu’on a laissée là d’où l’on vient et « s’hydrater » correctement une fois sur place.
    Ca me paraît assez fumeux surtout que je n’ai rien trouvé qui corroborait ces propos mais si c’était vrai, cela pourrait expliquer la prise de poids des touristes européens en visite au USA… Sinon, ça fait toujours un bon lolage… ^^

    • J’avoue ne pas avoir compris l’explication^^

      • Biscornouailles dit :

        Ouais, c’est vrai que le coup de la flotte que tu laisse derrière toi avant de partir en voyage ça parait un peu… Loufoque… genre « merci copain de t’occuper de mon chat pendant que je suis pas là ! Tant que t’y es si tu peux arroser ma plante, j’ai laissé toute mon eau… Mais si ! dans le bidon rouge derrière le canapé ! » Mais bon, le pouvoir de persuasion des gens surs d’eux, moi qui suis une petite chose impressionnable… Ça m’a trop impressionnée quoi ! ^_-

  20. jsc75 dit :

    Je tombe sur cet article un peu tard mais… Il m’est déjà arrivé de prendre 15 kilos en un mois. Un mois. Sans manger excessivement. J’ai juste mangé normalement… Sauf que je sortais d’un épisode anorexique. Le métabolisme d’un tel est non seulement très différent de celui de son voisin, mais il est également modifiable très facilement (l’anglais aux USA se serait donc habitué, au bout de quelques semaines, à ces 2000 calories de plus et aurait vu son poids se stabiliser). Ça explique pas mal de choses.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :