Mais enfin t’as vu comment on mange ? Partie 1: Pourquoi Activia ne sert à rien

Intéressons nous aujourd’hui aux bénéfices santés de ce truc :


Pour vous chers lecteurs, je suis allé me taper l’intégrale des Publications Activia données par Danone. Il s’agit de l’intégralité des recherches prouvant l’utilité d’Activia.

> 17 publications d’études cliniques, incluant 7 études sur la survie de la souche et 10 sur le bénéfices* (6 études portent sur le transit et 4 sur le confort digestif)

*[Les fautes d’orthographe sont d’origine]
17 études indiquent donc que Activia c’est bon pour la santé ? C’est assez limite, comme quantité d’études, mais admettons. Ah, pardon, seulement 10 admettent un intérêt quelconque au consommateur, 7 sont juste là pour prouver que la bactérie se retrouve dans une certaine proportion à l’intérieur de votre corps (C’est à dire qu’elle n’a pas été entièrement flinguée par vos sucs gastriques). Je doute que ceci soit un argument santé, ni que cela prouve une fonctionnalité quelconque. Si je mange une cuillère en plastique, j’ai beau savoir qu’elle se retrouvera dans mon estomac, je pense pas être en meilleur santé pour autant.

Je vous invite si vous le désirez à aller vous-même voir la page des publications, mais je crois qu’ils savent pas trop compter chez Danone et qu’ils ont mal lus certaines études. Par exemple, l’étude suivante est classée dans « Etudes prouvant la survie de la souche » alors que le sujet est totalement différent.

Lien: http://www.ingentaconnect.com/content/bsc/jam/2008/00000104/00000002/art00029

Cet article me plait particulièrement, bien que j’étais déjà au courant de sa conclusion : Il prouve en effet que consommer des yaourts aide à mieux… digérer les produits laitiers. Ce fait est d’ailleurs assez connu des nutritionnistes… Mais j’aimerais bien savoir en quoi il s’agit d’un avantage santé. Si l’on résume, cette étude prouve que manger des activias, c’est bien, parce que ça permet de manger plus d’activia, ce qui est bien, car les activias aident à manger plus d’activia, ce qui est bien car [etc…]

Je passe sur les 6 autres articles prouvant la survie de la bactérie dans le corps (Puisque cela n’est pas considéré comme un avantage santé). Il nous reste 11 études (Total 11+7 = 18 études et non pas 17 mais bon, je l’ai dit, ils ne savent pas compter).

Sur 11 études, 10 prouvent exactement la même chose: La consommation quotidienne d’au moins 1 activia par jour pendant plusieurs semaines aide à lutter contre la constipation. Là encore, je vous invite à vérifier par vous-mêmes.

A-t-on vraiment dépensé des années de recherche et des millions en publicités pour ça ? Je songe à sortir ma propre marque de super-Activia. Je le vendrais plus cher dans les supermarchés et je martèlerais la télévision de publicités. Je l’appellerais…

LE PRUNEAU

Je défie tout laitage d’être aussi puissant pour l’accélération de votre transit que quelques pruneaux. Si l’on définit la dé-constipation comme un argument de santé, j’ai une excellente nouvelle : Les fruits et les légumes frais ont ces vertus. Donc… Activia peut vous aider dans la mesure ou vous ne mangez aucun fruits et légumes frais… à ne pas trop souffrir de constipation parce que vous avez mangé de la merde. Sauf que si vous ne mangez aucun fruits et légumes frais, les conséquences sur votre santé sont bien plus graves que quelques problèmes de constipation. Le seul interêt d’Activia est donc de vous aider à manger mal. Au final, leur publicité n’est peut-être pas si malhonnête que ça (Mais t’as vu comment on mange ?).

Fort de ces informations, si je devais illustrer l’intérêt d’Activia pour la santé d’un consommateur en assez mauvaise santé pour en avoir besoin, je choisirais cette image:

Ca devrait faire l’affaire

Il nous reste donc une étude dont le sujet n’est pas la déconstipation. Il s’agit de la seule étude prouvant qu’activia « améliore le confort intestinal ».

Lien : http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1751-2980.2008.00366.x/abstract

Cet article est une blague. N’importe qui avec quelques années de science derrière lui peut flairer l’arnaque ici : dans une étude scientifique sérieuse, et spécialement en nutrition, et SPÉCIALEMENT quand le critère jugé est d’ordre qualitatif et jugé par le patient, on utilise des groupes de contrôles avec placebos.

La raison en est la suivante: imaginez que vous meniez une étude scientifique sur 300 personnes. Vous les divisez en trois groupes de 100 personnes. Le premier devra consommer un pot de yaourt tout les jours; censé améliorer le transit. Le deuxième en consommera deux. Le troisième ne changera rien. Aux trois groupes vous demandez de continuer leurs habitudes alimentaires régulières. Tout le monde rentre chez soi. Après quelques semaines, vous demandez à chaque personne d’évaluer si le transit passe mieux, a l’aide de fiches d’évaluations.

Les résultats sont les suivants: Le premier groupe note une amélioration. Le deuxième groupe note exactement la même amélioration. Le troisième groupe, groupe de contrôle, n’a ressenti aucun changement. Quelles conclusions peut-on scientifiquement en tirer ?

Absolument aucunes.

En effet, quelle est la probabilité que des gens dans le groupe de contrôle vous répondent qu’il y a effectivement une amélioration ? Alors qu’il leur a été demandé de ne rien changer à leurs habitudes alimentaires ? Pourquoi y aurait-il une amélioration ? Ce qui amène a la question: Pourquoi a-t-on formé un groupe de contrôle, si l’on ne leur a pas administré un équivalent non actif du produit ? Ce groupe de contrôle a-t-il comme seul intérêt de faire bien sur le papier ? Il est donc impossible de comparer les résultats entre les groupes 1 et 2, et le groupe de contrôle.

La seule information qu’aurait pu prouver cette étude aurait été que deux yaourts améliorent PLUS le confort qu’un seul. Hors, pas de chance, l’étude démontre justement le contraire. Et comme le groupe de contrôle n’est pas valide, il n’y a aucun moyen d’évaluer s’il y a effectivement eu une amélioration, ou si l’on a affaire à un bon vieux effet placebo, qui est pourtant prit en compte dans n’importe quelle étude scientifique digne de ce nom.

On n’a également aucun moyen de prouver que l’amélioration du confort digestif est effectivement dû aux probiotiques, ou si il s’agit de la simple conséquence d’une diarrhée modérée causée par la caséine du yaourt. Encore une fois, on n’a aucun moyen de savoir si un autre yaourt sans probiotiques aurait fonctionné, ou si des pruneaux n’auraient pas encore mieux fonctionnés.

Cette étude supposée mettre en avant le bénéfice des probiotiques présents dans Activia est donc une vaste arnaque. Mais les chercheurs le savaient eux-même, quand dans la conclusion de l’étude on peut lire:

Findings of this trial show that fermented milk containing a specific probiotic  strain may improve digestive comfort in a general population when consumed in real-life conditions. Future double-blind, randomized, controlled studies are required to confirm the beneficial effects observed in the present study

D’autres études (Randomisées en double-aveugle) sont nécessaires pour confirmer les effets bénéfiques observés ici. Sauf que vu la façon dont Danone met en avant cette étude, ils n’ont pas dut bien lire cette phrase ! Et oui, une étude pour confirmer ceci devrait être en double-aveugle, car il s’agit justement d’une technique d’étude dont l’objectif est d’annuler les effets placebos. Les scientifiques reconnaissent eux-mêmes l’énorme faille de l’article. Dommage que cela n’empêche pas Danone de faire sa promotion.

Et enfin, la cerise sur le gâteau:

This study was supported by a grant from Danone.

Cette étude a été payée grâce à une bourse de Danone


Sans déconner ?

Voila, vous avez résumé dans cet article toute la littérature scientifique en faveur d’activia. Et comme vous l’avez deviné, je prépare déjà un article sur ses effets néfastes… Affaire à suivre.

En attendant je vous quitte sur un conseil santé:

D’ici là, moi je vais regarder des pubs pour des yaourts, c’est ce qui me fait bien chier.

(1) Extrait de l’étude: A group of 70 formed a control group. After a screening visit to check their medical history and inclusion/exclusion criteria, eligible volunteers were randomized into one of the three groups: the 1-pot group consuming one pot of test FM daily for 14 days; the 2-pot group consuming two pots of test FM daily for 14 days; and the control group continuing with their normal diet without intervention. All were encouraged to maintain all other aspects of their dietary and physical exercise habits

Publicités

6 réflexions sur “Mais enfin t’as vu comment on mange ? Partie 1: Pourquoi Activia ne sert à rien

  1. l'elfe dit :

    C’est drôle parce que même un stagiaire de première année de licence se ferait engueuler, là.

  2. ali dit :

    On peut être végétalien-ne, manger des céréales complètes, des légumineuses germées ou pré-germées et plein de fruits et légumes frais (sans parler des pruneaux) et quand même souffrir de constipation.
    Ca ne remet pas en cause l’inefficacité d’activia mais juste promouvoir pruneaux et autres fruits et légumes frais en cas de constipation ça peut être un peu limite quand même, non?

  3. vegebon dit :

    J’adore !! Merci d’avoir fouillé dans ces papiers pour nous, le résultat est énorme.
    A quand une formation des citoyens sur la lecture d’articles scientifiques ?

  4. troll dit :

    Bon, même activia c’est pas bon, je retourne chez macdo…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :